L’arbre-cathédrale

Au cœur de la tropicale, se dénoue le clocher vert, l’arbre-cathédrale.
Des intermédiaires peuplent sa cime et agitent leurs clochettes à chaque branche.
Petites musiques primitives, étincelles vertébrées.

En ses creux nichent les endormies qui s’envolent au jour gobé et piaillent dans les nuées.
Le grage enlace, la liane serpente. Les cœurs vivants dans l’aubier palpitent.

Tendre l’oreille à l’irrigation canulaire, 99 cieux, 77 mondes, et demeurer à l’arbre de vie.

(à la Guyane)

MVM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.