Archives de catégorie : Forma

à propos d’Albuquerque, Dominique Forma, La Manufacture de Livres (2019)

Quel rapport entre un couple de péquenots à la dérive et les attentats du 11 septembre 2001 ? L’effondrement financier du programme de protection des témoins du FBI au profit de la traque des terroristes. Ce roman noir met en scène Jamie et Jackie Asheton dissimulés à Albuquerque au Nouveau-Mexique après avoir dénoncé Warren Smith criminel new-yorkais en cheville avec la mafia italo-américaine. Dans les fictions, les balances paient toujours à la caisse quand elles s’imaginent le cul sorti des ronces. Sauf qu’un matin, le gros Jamie, gardien de parking, échappe de peu aux tueurs venus lui régler son compte. Il récupère la toujours belle Jackie, sur le point de l’abandonner, et les deux âmes en peine deviennent runaway dans le fol espoir de rejoindre Los Angeles, ville monstre au sein de laquelle ils pourront se perdre.
La thématique de fond, la dérive des couples au prise avec la routine, mise en scène grâce une intrigue mafieuse américaine est menée avec beaucoup de douceur et sans chichi dans l’évocation des corps vieillissants, des cœurs exilés, de la difficulté d’échouer dans cette vie, d’assumer les choix quand le bout de la route se profile. J’aime beaucoup cette forme du road book qui, techniquement, te permet de mener ton intrigue avec des flashbacks ponctués de péripéties évolutives. Comme il nous raconte cette histoire, Dominique Forma montre qu’il connaît bien la route entre Albuquerque jusqu’à la Cité des Anges, et il nous embarque avec les Asheton en préservant jusqu’au bout la fin du roman, ce qui est coton dans un roman court.

Albuquerque, Dominique Forma, La Manufacture de Livres, 2019