Le 2ème roman, épisode x+1 : le pote au téléphone

DriiiIIIIIiing.
— Salut, Marie !
— Ouais, bonsoir mon chou, comment va la life ?
— Bien, bien, j’ai fini mon roman comme tu sais.
— Oui, félicitations, je t’envie. Tu as commencé la tournée des relecteurs, alors ?
— Naaaan, je sais que t’aimes pas ça, en plus. Te moque pas. Je l’ai juste fait lire à (biiiiiiiiiip).
— Ah oui, c’est bien, mais ne les multiplie pas. (message subliminal : je n’ai pas le temps)
— Bon, et toi, tu as terminé le tien ? (message subliminal : tu peux relire le mien ?)
— Toujours pas. (MS : pu$*£% de biiip de m**** , arrêtez de me poser la question, quand j’aurai terminé, ce sera l’apocalypse)
— Non mais kestufé ?!
(et, là, attention la métaphore filée)
— 
Suis pas une pisse-copie, mon chou, je produis un concentré d’ammoniaque, comme une vieille requine polaire. (MS : justification en mode provoc’ à deux balles)
— Pouah.
— Bon. (MS à moi-même : allez, l’est sympa, lui, déjà que je suis en froid avec la moitié de la ville) Et j’écris à côté aussi.
— Oui, j’ai vu ton reportage sur l’Islande. Au top.
— Combien de signes ?
— (nombre raisonnable à 6 chiffres)
— OK, envoie par mail, et invite-moi à déj’ à L’Altru Versu dans 15 jours. (MS : t’as gagné mais laisse-moi croire que tu crois que j’ai gagné)

unknown-1

Laisser un commentaire