Jim Harrison, épitaphe élémentale

109835128
« J’ai décidé de ne plus décider, d’adopter le masque de l’eau, de finir ma vie déguisé en rivière, en tourbillon, de me fondre, dans le doux courant de la nuit, d’absorber le ciel, d’avaler la chaleur et le froid, la lune et les étoiles, de m’avaler moi-même dans le courant sans fin… »

Citation tirée d’ENTRE CHIEN ET LOUP, documentaire de Georges Luneau et Brice Matthieussent (son traducteur), 1993.

2 réflexions au sujet de « Jim Harrison, épitaphe élémentale »

  1. Bonjour,
    Savez vous où il est encore possible de visionner ce documentaire ? Car je ne le trouve plus nulle part..
    Merci beaucoup 🙂

    1. Je sais que d’autres ont cité le poème final de Big Jim sans donner leur source, c’est-à-dire ce documentaire. C’est sûrement depuis que Gédéon Productions en a coupé l’accès libre. Il faudrait peut-être leur envoyer un message sur YT.

Laisser un commentaire