Henning Mankell, Wallander et la folie de quelques femmes (citation)

Wallander_author_Henning_Mankell_dies_aged_67.jpg3_

« Beaucoup de femmes m’écrivent qu’elles voudraient guérir la solitude de Wallander. Je réponds rarement à ces lettres-là. Je ne crois d’ailleurs pas qu’elles attendent de réponse. Les gens sont raisonnables, malgré tout. Si grand qu’en soit notre désir, on ne peut vivre avec un personnage littéraire. On peut l’avoir pour ami – un ami imaginaire, qu’on sort quand on en a besoin.
La mission de l’art est entre autres de nous procurer des compagnons. »

Henning Mankell dans WALLANDER ET MOI, essai situé à la fin de LA MAIN ENCOMBRANTE (Seuil 2014).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.