Dialogue 3 – la réponse est dans le ciel

– Combien de fois me suis-je trompée ?
– Tu me fatigues.
– À propos des choses les plus anodines. Combien de fois et surtout à partir de quel âge ?
– Sûr que bébé c’est difficile de se planter.
– Les parents nous ont trompées.
– On a dit qu’on ne parlait pas de ça.
– Ce gars quand on avait cinq ans.
– Ça non plus.
– Donc, les choses anodines.
– Voilà, tu as compris.
– Parce qu’un chien ne mordra pas deux fois.
– À moins de se laisser mordre.
– Et pourquoi ferait-on cela ?
– Parce qu’on ne croit pas à la laideur du monde.
– Si, justement.
– C’est comme un diptyque. Un pan pour le laid, un pour le beau.
– On le ferme autour de l’axe du monde et ils s’embrassent.
– Il recrée l’univers.
– Je me croyais en vacances.
– Moi aussi.
(La réponse est dans le ciel.
Autant qu’il y aura d’oiseaux et de pendus.)

MVM

Laisser un commentaire