Petit agenda (une fois n’étant pas coutume) pour mai et juin.

DPPOLARcouv2016

Le 7 Mai, je serai à I Scontri di U Libru è di a Storia, le salon du livre d’Île Rousse. C’est la deuxième édition de ce festival, soutenue par la Collectivité Territoriale de Corse, et c’est notable dans un contexte de fonte des subventions pour les festivals littéraires.

Les 17 et 18 mai, la SGDL organise le stage Formation Niveau 2 au métier d’écrivain. Tous les aspects administratifs et sociaux du statut d’écrivain seront abordés lors de deux journées qui font suite à la Formation Niveau 1. Si tu es un(e) auteur(e) publié(e), tu as parfois besoin d’éclaircissements pour t’y retrouver et la SGDL est d’une grande aide. Si j’ai le temps, je publierais ici un résumé de ces journées parisiennes à l’hôtel de Massa. Et je rappelle que la SGDL permet dorénavant aux auteurs d’avoir accès à leurs chiffres de vente (avec l’ISBN de l’ouvrage) en cas de difficultés d’obtention du relevé de droits ou de litiges avec un éditeur (sur place, en personne ou par délégation).

Le 18 juin, c’est à Marseille, dans la cour du Conservatoire National de Région Carli, que sera remis le Prix Marseillais du Polar après plaidoiries. L’avocate de PETITE LOUVE, Ashkhen Aruthyunyan aura quelques minutes dans le cadre d’un concours d’éloquence pour défendre mon roman afin qu’il remporte ce prix. J’y serai [avec les autres auteur(e)s prévenu(e)s et leurs avocats] pour la soutenir et essuyer les foudres du procureur puisque la justice des hommes en prend pour son grade dans mon livre. Merci à Gilles Del Pappas et à l’Association du Cours Julien.

Laisser un commentaire