zabriskie_point_antonioni_1970
Tu veux que ce soit terminé, tu penses que c’est terminé, tu sais que tu vas terminer dans un temps pas longtemps qui prend un temps [in(dé)fini], serré,court ou long, comme le café, cailloux, rochers, gravières, tu le sens, tu sens que tu termines, même si t’as mal aux pieds et aux cheveux, que tu crois crever quand tu relis V1.
Mais c’est comme le haut de la montagne, il est dans ton viseur, tu y poseras les grolles sans l’avoir vu venir.
Et tu prends un peu de ce temps pour regarder autour parce qu’une fois en haut, tu auras la vue sur ta vie d’avant et ta vie d’après. Tu seras plus vieille et vieillie, déjà en route pour la prochaine étape.
Et Cormac McCarthy a beau écrire
« There is no such joy in the tavern as upon the road thereto. »,
j’aimerais bien la boire, ma bière.

(photographie google de Zabriskie Point d’Antonioni, 1970)

Laisser un commentaire